Suchergebnisse

Ergebnisse 1 - 2 von 2

  • Autor: Pascal Boyeldieu x
Alle zurücksetzen Suche ändern

Résumé

Le yulu distingue quatre hauteurs tonales, respectivement identifiées comme tons haut, moyen, bas et infra-bas. Pour une part très importante du lexique les tons bas et infra-bas sont en distribution complémentaire, le second d'entre eux étant régulièrement conditionné par la présence d'une coarticulation consonantique phonologiquement sonore. Cette explication ne rend toutefois pas compte de toutes les occurrences du ton infra-bas, lequel apparaît notamment, de façon systématique et avec une fonction très clairement expressive, dans les catégories spécifiques de cardinaux, d'adjectifs expressifs et d'adverbes expressifs, qui sont fondées sur la seule opposition des niveaux haut, moyen et infra-bas, et ce indépendamment du contexte consonantique. La spécificité du système tonal du yulu, globalement caractérisé par l'opposition de quatre hauteurs fonctionnelles, tient donc à cette convergence entre l'effet dépressif des consonnes sonores et l'exploitation symbolique que fait la langue de son “quatrième” ton.

Abstract

Sinyar, an alleged Central Sudanic language of Western Darfur, is characterized by two distinct and complementary case marker (sub)systems, the distribution of which provides a morphosyntactic justification of the distinction between common nouns and proper names. The paper considers the two case marking types as well as the semantic content of the category of names. It further presents and tries to explain the behavior of several nouns that may also be marked as names. It finally reviews two types of units that show formal affinities with the marking of names, namely absolute locative nouns on one side, and demonstratives and personal pronouns on the other side.