Jump to ContentJump to Main Navigation
Show Summary Details
In This Section

Acta Periodica Duellatorum

1 Issue per year

Open Access
Online
ISSN
2064-0404
See all formats and pricing
In This Section

Organization and Regulation of Fencing in the Realm of France in the Renaissance

Olivier Dupuis
  • 5 rue Henri Frenay 67200 Strasbourg
  • Email:
Published Online: 2015-12-04 | DOI: https://doi.org/10.1515/apd-2015-0019

Abstract

During the nineteenth century, many sources were published about the regulation of fencing in Renaissance France. Comparing those sources shows significant though incomplete uniformity in the formalities observed in the training of students of fencing, particularly in the process followed by the neophyte in his passage to mastery of the art of defence.

Keywords: fencing; regulation; France; Renaissance

References

  • ANONYMOUS (1885). Curiosita' di storia italiana del secolo XV tratte dagli Archivj milanesi - Scuole di scherma in Milano nel 1474, Bollettino storico della Svizzera Italiana, 6, p.118.

  • ANONYMOUS (1914). L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, 69. Paris : B. Duprat.

  • ANONYMOUS (1918). Bulletin de la Société d'émulation d'Abbeville, 10.

  • AUGUSTIN T. (1858). Statuts des maîtres du jeu d'armes, Recueil des Monuments Inédits de l'Histoire du Tiers État. Serie 1, 2. Paris: Firmin Didot frères. pp.584-588.

  • BAYARD D. (1999). Amiens, Revue archéologique de Picardie, pp.199-214.

  • BAYLE G. (1890). Le jeu du bâton à deux bouts à Mazan à la fin du XVe siècle. Mémoires de l’Académie du Vaucluse, 9, pp.331-343.

  • BERNARD DE CLAIRVAUX (1739). Opera omnia, 1, Paris : apud Gaume fratrès.

  • BERRY H. (1991). The Noble Science: A Study and Transcription of Sloane Ms. 2530, Papers of the Masters of Defence of London, Temp. Henry VIII to 1590. Newark: University of Delaware Press.

  • BLOCH O, WARTBURG W. V. (2004). Dictionnaire étymologique de la langue française, Paris: PUF.

  • BOZIERE A.-F.-J. (1864). Tournai ancien et moderne ou description historique et pittoresque de cette ville, de ses monuments, de ses institutions, depuis son origine jusqu’à nos jours, Tournai: Aldophe Delmée.

  • BROUSSILLON B. de (1905). Documents inédits pour servir à l'histoire du Maine au XIVe siècle. Le Mans: société des Archives historiques du Maine.

  • BROWN T. (1997). English Martial Arts, Norfolk: Anglo-Saxon Books.

  • BUTLER A. (1774). The Moveable Feasts, Fasts, and Other Annual Observances of the Catholic Church, London: C. Kiernan.

  • CHAPPUYS G. (1598), Epistres spiritueles de R.P.I de Avila..., Douai: Baltazar Belere.

  • CINATO F., SURPRENANT A. (2009). Le livre de l'art du combat. Paris: CNRS éditions.

  • CORAS J. DE (1561). Arrest mémorable du parlement de Tolose. Lyon: A. Vincent.

  • COCHERIS H. (1866). Rapport sur procès-verbal de réception d’un prévôt d’armes. Revue des sociétés savantes des départements. 4e série. Tome IV. Année 1866. 2e semestre. pp.178-181.

  • DARESSY H. (1888). Archives des maîtres d’armes de Paris, Paris: maison Quantin, 1888.

  • DEVILLERS L. (1862). Notice historique sur la milice communale et les compagnies militaires de Mons, Mons: Masquillier et Dequesne.

  • BRIOIST P. (2002). L'invention de l'escrime moderne de Rabelais à Montaigne. In: BRIOIST P., DREVILLON H., SERNA P., Croiser le fer, Seyssel: Champ Vallon, pp.21-70.

  • DREVILLON H. (2002). La société des escrimeurs. In: BRIOIST P., DREVILLON H., SERNA P., Croiser le fer, Seyssel: Champ Vallon, pp.71-128.

  • DU CANGE ET AL. [DU CANGE] (1883-1887). Glossarium mediae et infimae latinitatis, Niort: L. Favre, 1883-1887, 10 vol.

  • DUPUIS O. (2011). L'escrime au bâton et à la canne en France du XVIe au XIXe siècle. In: COGNOT F. (ed.), Arts de combat, théorie & pratique en Europe - XIVe-XXe siècle. Paris: A.E.D.E.H, pp.153-182.

  • DUPUIS O. (2012). Des couteaux à clous, ou pourquoi l'épée seule est si peu représentée dans les jeux d'épées et livres de combat au Moyen Âge, L'art chevaleresque du combat, le maniement des armes à travers les livres de combat (XIVe-XVIe siècles), Neuchâtel: Alphil-Presses universitaires suisses, pp.91-118.

  • FYOT F. (1911). L’escrime à Dijon de 1500 à 1911, La Revue de Bourgogne, 1. p. 99-114.

  • GARNIER J. (1873). Règlement de l’Académie d’escrime de la ville de Dijon, Annuaire départemental de la Côte-d’Or, Dijon: Jobard, pp.374-380.

  • GREVIN J. (1563). Le temple de Ronsard où la legende de sa vie est briefvement descrite. Genève.

  • LABORDE L. DE (1849). Les ducs de Bourgogne, études sur les lettres, les arts et l’industrie pendant le XVe siècle, 2d part, vol 1. Paris: Plon Frères.

  • LE CACHEUX P. (1907). Actes de la chancellerie d'Henri VI concernant la Normandie sous la domination anglaise (1422-1435), 1. Rouen: A. Lestringant.

  • LETAINTURIER-FRADIN G. (1904). Les Joueurs d'épée à travers les siècles, Paris: Flammarion.

  • MARTIN A. (1893). Un maître joueur d'épée du roi, L'intermédiaire des chercheurs et curieux, 27, pp.566-567.

  • MEHL J.-M. (1990). Les jeux au royaume de France du XIIIe au XVIe siècle, Paris: Fayard.

  • MILLIN A.L. (1818). Ordonnance royal sur le faict du noble jeu de l’espée et bastons d’armes, Annales encyclopédiques, 4. pp.286-300.

  • PECHON DE RUBY (1999). La Vie généreuse des Mercelots, Gueux et Bohémiens, texte établi et postfacé par Romain Weber, Paris: éditions Allia.

  • PLANIOL M. (1896). La très ancienne coutume de Bretagne, avec les assises, constitutions de Parlement et Ordonnances ducales, Rennes: Plihorn et Hervé.

  • PUECH A. (1891). Les anciennces juridiction de Nîmes (suite) - L’officialité, Mémoires de l’Académie de Nîmes, 7th Serie, 13. QUERRY (1855). Règles du noble jeu de la palestrine, Le Cabinet Historique, 1, pp.39-42.

  • RABELAIS F. (1542). Pantagruel, roy des dispodes, restitue a son naturel, avec les faictz et prouesses espouventables..., Lyon: François Juste.

  • RAYNAUD F. (2002). À la hache ! Histoire et symbolique de la hache dans la France médiévale (XIIIe-XVe siècles), Paris: le Léopard d'or.

  • RICHEMOND DE (1885). L'escrime française au XVIe siècle, Bulletin historique et philologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, pp.254-255.

  • SCHUBERT E. (1995). Fahrendes Volk im Mittelalter, Bielefeld: Verlag für Regionalgeschichte. 497p.

  • SCRIVE-BERTIN (1890). La confrérie d'armes de Saint Michel ou des escrimeurs lillois, Bulletin de la Commission historique du département du Nord, 19, pp.81-117.

  • SECOUSSE D.-F. (ED.) (1736). Ordonnances des roys de France de la troisième race, 5, Paris: imprimerie royale.

  • SHAKESPEARE W. (1720).The Merry Wives of Windsor, London.

  • SIMONNET J. (1866). Le Clergé en Bourgogne (XIVe et XVe siècle), Mémoires de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon, 2d serie, 13, pp.137-139.

  • VON KELLER A. (1853). Fastnachspiele aus dem fünfzehnten Jahrundert, 2, Stuttgart: litterarischen Vereins.

About the article

Published Online: 2015-12-04

Published in Print: 2014-05-01



Citation Information: Acta Periodica Duellatorum, ISSN (Online) 2064-0404, DOI: https://doi.org/10.1515/apd-2015-0019. Export Citation

© 2015. This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 License. (CC BY-NC-ND 4.0)

Comments (0)

Please log in or register to comment.
Log in